You are currently viewing GEM Autisme de Rennes : pas de discriminations aux postes d’animation

GEM Autisme de Rennes : pas de discriminations aux postes d’animation

  • Temps de lecture :3 min de lecture

Il y a plusieurs jours, nous avons appris que de graves discriminations étaient assumées au sein du Groupe d’entraide mutuelle (GEM) Autisme du 35, basé à Rennes.

Le témoignage de Jessica Haté montre un refus d’embaucher des personnes autistes pour animer le GEM Autisme de Rennes.

D’autres témoignages nous font part de refus similaire dans d’autres GEM de France.

Qu’un GEM soit géré par des personnes autistes ou non autistes, nous devons rappeler que la discrimination à l’embauche est illégale.

Il est vrai que dans les faits, dans la majorité des cas les recruteurs mettent le CV mentionné RQTH sous la pile, ou reçoivent en entretien tout en ayant décidé à l’avance que la candidature ne sera pas retenue.

On pourrait saluer la franchise dont fait preuve le GEM Autisme de Rennes. Mais on préfère dénoncer son ignorance du code du travail ainsi que son validisme.

Après le témoignage de Jessica, il a été précisé que les décisions incriminées étaient unilatérales et dépendantes de la présidente du GEM Autisme de Rennes, même si de nombreux bénévoles et d’autres membres du bureau ont défendu des candidatures de personnes autistes au poste d’animation du GEM Autisme de Rennes.

Défendre l’autodétermination des autistes nécessite aussi de reconnaitre leur capacité à reproduire les mêmes manigances, en l’occurence discrimination à l’emploi et abus de pouvoir, que les neurotypiques dans leurs organisations.

CLE autistes affirme que la gestion de cette association a été hors la loi sur certains aspects, et peu démocratique sur d’autres. Il se demande comment il peut être possible de s’y sentir en sécurité lors des activités qui y sont proposées.

CLE autistes va prendre contact avec la FEGEMA ainsi que la direction ministérielle en charge du déploiement des GEM Autisme, pour demander une enquête pour déterminer si le type de pratique décrite ici est fréquent, voire encouragé et une vigilance face à elles.

En attendant, CLE autistes demande au GEM Autisme de Rennes de rectifier son comportement. Par exemple d’assurer que ses offres d’emploi sont inclusives.

Suite à cet article, si aucune réponse n’est donnée par le GEM Autisme de Rennes, CLE autistes envisagera d’autres poursuites.